Auteur : Caroline Vilatte

  Mer

Les années 2018 à 2022 devraient être anormalement chaudes

Avec la vague de chaleur mondiale de cet été, 2018 sera une année particulièrement chaude. Les années suivantes le seront aussi, si l’on en croit une étude dirigée par Florian Sévellec, chercheur CNRS au Laboratoire d’océanographie physique et spatiale (CNRS/Ifremer/IRD/ Université de Bretagne occidentale) et à l’Université de Southampton, publiée

La mécano biologie: du signal éléctrique à la thérapie génique

Doctorant au LabSTICC, Danish Shamoon décrypte la réponse mécanique de modèles simples de cellules et tissus biologiquessoumises à un champ électrique. Des recherches fondamentales à fort potentiel de transfert dans le domaine médical… Une cellule sous pression Lorsqu’une cellule est soumise à une force électromagnétique, une pression mécanique, impactant directement

Ça gratte ? Quand la peau et les nerfs ne se parlent plus…

Plus qu’une simple enveloppe, la peau est un organe à part entière qui communique avec le reste du corps et particulièrement avec les cellules nerveuses. Mais comme dans toute relation, il arrive que cette communication dysfonctionne, provoquant alors des pathologies ! Au Laboratoire Interactions Epithélium Neurones (LIEN), l’équipe du professeur Laurent

1ère étude mondiale sur l’exposition aux cosmétiques

  Pour beaucoup, le rituel du matin est identique : douche (avec gel douche), lavage de cheveux (avec shampoing), hydratation (avec crème de jour), brossage de dent (avec dentifrice) et aussi… de la laque (?), de la gelée pour le corps (?), du rouge à lèvre (?) et une multitude d’autres produits auxquels

  Mer

Quand la Terre a commencé à respirer

On date généralement l’apparition des premiers êtres vivants capables de produire de l’oxygène à 2,3 millions d’années. Mais… les travaux sur lesquels s’est engagé Stefan Lalonde, géochimiste au laboratoire Géoscience Océan1, risquent fort d’avancer cette date de plusieurs millions d’années. Il y a près de 4 milliards d’années, dans l’air

Chercheurs de virus

Pour lutter contre le virus d’Epstein-Barr (EBV) responsable de 2 à 3% des cancers dans le monde, une équipe de chercheurs français, menée à Brest par l’équipe de Marc Blondel du laboratoire de Génétique Génomique Fonctionnelle et Biotechnologie de Brest 1,  a développé une nouvelle méthode : agir directement sur la capacité du

Cancer : une erreur de lecture génétique

Le cancer est une maladie « multifactorielle » : il peut trouver son origine dans notre environnement mais également dans nos gènes. Laurent Corcos et son équipe du laboratoire « Génétique, Génomique Fonctionnelle et Biotechnologie »1 travaillent depuis près de 13 ans à améliorer notre connaissance de cette maladie en étudiant plus particulièrement

La chimie au service de la santé

Que ce soit pour détecter le cancer, éviter sa propagation où améliorer son traitement, les chercheurs de l’équipe COSM du laboratoire de Chimie, Électrochimie Moléculaire et Chimie Analytique (CEMCA) travaillent à la synthèse de nouvelles molécules avec pour objectif le développement de stratégies innovantes anticancéreuses. Prévenir la formation des métastases Les